Elements biographiques

Alaa-Zouiten

Alaa Zouiten, Né en 1985 à Casablanca au Maroc. Luthiste mandoliniste et compositeur, étudiant à l’université Erfurt en Allemagne option musique et philosophie. A l’âge de 6 ans, et suite à des signes musicaux innés remarqués par ses parents, il commence à étudier le piano et la théorie musicale à l’ACY, une association culturelle dans la petite ville de Youssoufia. A cet âge, il commençait déjà de s’imprégner dans la musique arabo-orientale classique et « Farid Al Atrash » entre autre était son luthiste idole. Après l’obtention de son Baccalauréat, il entame des études médicales à la faculté de médecine et de pharmacie de Marrakech. Parallèlement, il parvient à corréler études musicales et médicales et sort du conservatoire premier de sa promotion avec le niveau 8ème année. Au même temps il fédère le premier groupe musical dans l’histoire de la faculté de médecine « Chwiya chwiya Band », un groupe dont le style balance entre musique arabe classique avec des arrangements innovants et Raï moderne de Cheb Khaled et de Mami entre autres… Ce groupe commence à avoir une renommé régionale considérable, surtout à travers la participation dans les événements culturelles et artistiques de l’Université Caddi Ayyad Marrakech. (Meilleur musicien et meilleur groupe musicale deux fois consécutifs dans le cadre des journées de la créativité 2006-2007).

La rencontre avec Jbara :

L’année 2008 était décidément un tournant dans la carrière de Alaa. La rencontre avec le pionnier de la fusion marocaine a été une révélation musicale pour l’artiste qui rejoint aussitôt le groupe Jbara. Une tournée au Maroc et à l’étranger lui a permis d’acquérir une nouvelle expérience musicale, de monter sur les scènes les plus prestigieuses (Festival Essaouira et musique du monde, festival de Casa music, festival sixième continent à Lyon…) ainsi que côtoyer les musiciens de la nouvelle scène marocaine. L’année est aussi marquée par la décision courageuse de l’artiste d’interrompre ses études médicales pour poursuivre ses études musicales à l’université d’Erfurt en Allemagne.

« Un Oud fou », premier jalon dans le style « Jazz arabo-andalous » :

La collaboration de Alaa avec Jbara a pris un nouvel élan en 2010, quand Alaa a décidé de rentrer en studio de Jbara pour l’enregistrement de son premier album « Un Oud fou » (arrangé par Jbara) dans un style inédit, celui du « Jazz arabo-andalous ». En effet Alaa s’est intéressé au fil du temps à des styles différents autre que la musique arabe classique, des styles allant du flamenco au Rock progressif en passant par le Reggae, Blues, la musique baroque, médiévale et classique, sans oublier bien sûr l’étude approfondie des musiques traditionnelles marocaines tel que le « gharnati », « Gnaoua » ou « Ayta »… Sa grande découverte était néanmoins le Jazz et son idole Miles Davis qui l’a inspiré profondément, ce qui lui a invité à créer un style personnel qui puise essentiellement de la musique marocaine et arabe sur une base jazzique qui s’ouvre à une multitude de possibilités musicales.

« Hada Makan »: Alaa Zouiten et son ensemble:

« Hada makan » est le nom du premier album de l’ensemble du luthiste Alaa Zouiten, enregistré au printemps 2012 en Allemagne, avec les musiciens les plus talentueux du land de Thuringe. Alaa, qui porte en lui une obsession musicale continuelle, celle de repousser les limites techniques et esthétiques du Oud, présente un style oscillant entre musique arabe et andalouse, flamenco ainsi que Jazz et Rock. Un métissage qui ne prétend aucune hiérarchie entre les styles, évitant au même temps tout préjugé : A travers ses compositions et arrangements, l’artiste se sert tout simplement des différentes musiques qui lui sont cher et profite ainsi de la diversité de cet océan musical infini dans le temps et l’espace. Il s’agit donc d’un processus expérimental ayant tendance à créer une nouvelle dimension pour le roi des instruments arabes : Le oud.
« Hada makan » est une expression du dialecte marocain qui veut dire « Point barre ». Il en a assez des clichés collés autant à la musique arabe qu’au Jazz. Il est temps de ne cibler que la beauté de la musique !

L’ensemble :

  • – Alaa Zouiten : Oud, compositions et arrangements
  • – Julian Wundrak : Batterie
  • – Stefan Kerth : Bass
  • – Florian Zeller: Piano
  • – Stefan Hepper : Flûte traversière
  • – Martin Meusinger: Saxophone/ Clarinette

Alaa Zouiten en concert :

  • – 2006 et 2007 : Participation à la journée de créativité de l’étudiant de l’université Caddi Ayyad à Marrakech (meilleur musicien et meilleur groupe musical deux fois consécutives).
  • – 2008-2010: tournée avec Jbara
    • • Festival Essaouira Gnaoua et musique du monde
    • • Grand festival de Casablanca
    • • Hit Parade 12H (fête de la musique à Rabat)
    • • Festival Azemmour
    • • Festival Ouazzan
    • • Scènes Maroc Télécom et Méditel à Tanger, Saaydia, Rabat, Casablanca, Fes, Oujda, Agadir…
    • • Festival Tifaouin à Tafraout
    • • Festival des plages à Casablanca, Rabat, Housayma.
  • – 2009 : Participation au Festival 6ème continent à Lyon et au vernissage du grand peintre marocain Elbaidouri à Perpignan (France)
  • – 2010 :
    • • Concerts à la mairie de la ville d’Erfurt (Allemagne)
    • • Concerts à Weimar, Schweinfurt … avec le groupe de musique médiévale « Viesematente »
    • • concerts à la première édition du festival « MadJazz » Marrakech.
  • – 2011 – 2012 :
    • • Cd release party de l’album « Hada makan »
    • • Fête de la musique (Erfurt)

PDF: Biographie Alaa Zouiten en français