Alaa Zouiten – Un virtuose du Luth à Jazzablanca

alae

„Vous cherchez à occidentaliser le oud finalement ?

Non, je ne pars pas d u principe de l’identité dans la musique. Je suis né dans une culture marocaine où on écoutait andaloussi et gharnati pendant les fêtes, dans les mariages, on écoutait aita, chaibi, gnaoua et ça serait aberrant d’occulter notre éducation musicale et de partir vers autre chose. C’est ancré en moi, cela dit, rien ne pourrait m’empêcher d’inclure de la musique cubaine ou chinoise. J’aime beaucoup le Flamenco, mais j’ignore toujours la raison de cette passion ; l ’année dernière, à Grenade, je me suis senti chez moi. L’essentiel, c’est de capter ces émotions et de les transférer dans un processus de création.“ Interview avec Firdaous Kawtar (l Observateur du Maroc) Avril 2016

http://lobservateurdumaroc.info/2016/04/29/alaa-zouiten-un-virtuose-du-luth-a-jazzablanca/

 

 

Alaa Zouiten vereint orientalische und abendländische Musikstile

21.06.2012 – 11:54 Uhr
Alaa Zouiten vereint orientalische und abendländische Musikstile. Donnerstabend tritt er zur „Fête de la Musique“ in Erfurt auf.

005F81A5_A2C60A107685B3A6C5D7BC2562C54E9F

Erfurt. „Was ich in 27 Jahren mache? Ich habe viel vor: Orchesterwerke komponieren und aufführen, durch die Welt touren und Menschen mit meiner Musik begeistern. Und vor allem will ich in Marokko eine große Musikschule gründen, wo sich Talente zum Austausch treffen und ich mein Wissen an die nächste Generation weitergeben kann.“

weiterlesen…

Anne Martin / 21.06.12 / Thüringer Allgemeine